Kannur, une semaine au paradis entre plages et cocotiers !

Kannur Waves Beach Resort plage

Tout avait si mal commencé…

Les quelques jours dans les collines du Wayanad et notre arrêt express à Mysore n’auront pas suffit. On est encore malades !

10 jours à manger du riz (Bon d’accord…mensonge. Les 5 premiers, on n’a pas trouvé meilleure idée que de se nourrir exclusivement de jus de fruits frais. De toute évidence, à ne pas faire, on n’a vraiment pas arrangé notre cas !) et non rien à faire, ça ne passe pas !

Comme dirait Pat’ : « Je le sens, j’ai besoin de vacances et de plages ». Phrase scandaleuse, quand on connaît notre vie, que la production a donc décidé de censurer !

Nous n’avions certainement pas besoin de vacances, par contre, ça devenait urgent de se poser quelques jours pour se remettre sur pieds (à la plage tant qu’on y est…).

Chaleur, bus de la mort et jus de fruits… Comment vous dire, ça fait plutôt mauvais ménage avec ton estomac fragile et tes nausées digne d’un début de grossesse (Oups, non pardon, British Class oblige dans cette ancienne colonie : Kate Middleton dirait plutôt que, comme elle, nous souffrons d’hypermèse gravidique… (terme médical compliqué!). 🙂

On décide donc de prendre le train de nuit depuis Mysore pour nous rendre à Payyanur. On le sent, ça va être parfait pour ce que l’on a. Pas de touristes, pas de bruit… Seuls au monde.

Sur le papier, Payyanur c’est une petite (toute petite) ville sur la côte ouest du Kerala (État situé au Sud-Ouest de l’Inde) et qui était à peine décrite dans notre guide de voyage Lonely Planet.

Payyanur ou la ville fantôme !

Payyanur Kerala

Bon et comment vous dire…avec Payyanur le plan c’était de se la jouer aventuriers hors des sentiers battus, mais on a vite découvert pourquoi c’était si peu décrit dans notre guide. Ah ba… parce qu’il n’y a VRAIMENT RIEN ! Payannur ce serait un peu la version indienne de n’importe quelle ville fantôme du Far West Américain. Remplacez la botte de foin traversant la ville au gré du vent par une noix de coco et le tour est joué !

Après avoir trouvé un premier café internet (en fait ça ne de café que le nom vu que c’est juste un box avec des ordinateurs à disposition !) mais qui était malheureusement en plein cœur d’une panne de serveur (encore ? So Kalpetta comme ambiance dis-donc, il ne faudrait pas que ça devienne une habitude les gars ?!!) on se retrouve dans un second café internet (Oh mon Dieu, mais quelle ville ! Mais c’est Vegas en fait !) tenu par un gars qui n’a aucune limite dans sa tête. Pourquoi choisir entre un kiosque à journaux, une papeterie, une agence d’impression publicitaire, une agence de voyages, et un café internet ?! Le jour où cet homme meurt, c’est la création de 12 emplois sur Payyanur qui se dessine ! 🙂

On essaye donc, en vain, de trouver une guesthouse si possible en bord de plage vu que tout le monde nous dit que c’est ultra courant et abordable dans le coin. 
Mais bon, après 1h de recherches (et ne jamais oublié le détail qui tue : Malades et avec 12h de voyage en train dans les pattes !), je sens que Pat’ est à 2 doigts du « nervous break down », aussi déçu qu’un enfant de 10 ans à qui l’on avait promis un week-end à Disney (oui le terme « Disney » revient dans tous nos articles et alors ?), et on constate notre défaite, on bat en retraite et une fois n’est pas coutume : on change de plan !

Retour à la gare (encore) pour sauter dans le premier train en direction de Kannur, ville plus touristique (on s’attend au pire…) à 50km d’ici. Deux « General Class Tickets » plus tard achetés pour la modique somme de 90 ₹ (1,30€) pour deux pour un trajet de 40 minutes, on s’installe sur le quai de la gare regardant passé avec étonnement un chariot sur les rails… (Mais les gars vous avancez à 5km/h .. il se passe quoi si un train arrive ? Ah ba on a eu notre réponse ! Tout le monde descend et on soulève le chariot que l’on pousse sur le côté ! Simple comme bonjour !). 🙂

On profite de l’attente pour passer 10 coups de téléphone dans l’espoir de trouver un petit bout de paradis. À la lecture des différentes guesthouses possibles à Kannur, celle-ci nous a tapé dans l’œil. On décide donc d’appeler le « Waves Beach Resort ». Pourvu qu’ils aient de la place… ça sonne …. YES !

Il est maintenant 13h15 et c’est chose faite. Le train est en approche et nous sommes officiellement à 1h du paradis…

Je crois qu’on a trouvé le paradis sur Terre ! Du moins, ça y ressemble…

Kannur Kerala Waves beach Resort plage

Nous n’avons jamais été aussi reconnaissants envers notre instinct.

Le « Waves Beach Resort », rien que le nom nous fait déjà rêver. Et comment vous dire… Il n’y a pas eu mensonge sur le produit.

Fermez les yeux et faites-vous une carte postale d’un endroit idyllique en Thaïlande ou d’une plage au cœur d’une île du Pacifique… Et bah voilà…Vous y êtes. Mais sur la côte kéralaise.

Accueillis par les chaleureux propriétaires Arun et Seema, on découvre avec émerveillement leur jolie propriété au milieu des palmiers et des « coconut tree » (On a pas encore bien saisi la différence, mais bon…) installée en bord de « falaise » (une petite petite falaise), avec la plage en contre-bas (et un accès direct à celle-ci) et une vue imprenable sur l’océan.

Rajoutez à ce panorama déjà parfait 3 grands hamacs suspendus aux palmiers, de grandes chambres avec vue sur la mer, un vent frais qui vous rafraîchit du matin au soir et le bruit du ressac des vagues en guise de réveil et le paradis s’offre à vous.

De manière pratico-pratique, rien aux alentours pour se restaurer simplement un petit village à 10 minutes à pied pour y trouver des fruits et des légumes (Pastèques, papayes et bananes je vous aime !). 
Et compte tenu du fait que c’est à 8km de Kannur (200 ₹ l’A/R avec compteur, 400 ₹ sans !), Arun et Seema offrent la pension complète ou la demi-pension au choix !

Le prix de ce bonheur ? 2 500 ₹ (36 €) pour 2 personnes par nuit, petit-déjeuner (continental ou kéralais) et dîner compris (à nous le poisson grillé, le riz à la cannelle et à la coco et les currys de légumes !) pour une grande chambre avec eau chaude, wifi et vue sur la mer ! Bref. On est bien quoi !

Kannur Waves Beach Resort plage

Une idée du programme journalier ?

  • Waves Beach Resort plage8h : Réveil au bruit des vagues
  • 9h : Petit-déjeuner
  • 10h: Plage et bronzage (enfin surtout pour Pat’ hein, on ne reviendra pas sur le fait que ma peau de bretonne a abandonné cette idée depuis des années !)
  • 11h : Marée basse ! Mission coquillages !
  • 12h30 : Mimie crame malgré la crème solaire, sur la plage… Il va falloir se rapatrier !
  • 13h: Il fait beaucoup trop chaud pour faire quoi que ce soit non ? On se regarderait pas un petit film ?
  • 15h : J’ai envie de bouquiner ! Si tu me cherches, je serai dans le hamac !
  • 15h10 : Sieste dans le hamac !
  • 16h20 : Réveil en sursaut suite à la chute d’une noix de coco…
  • 16h30 : Coquillages planquez-vous, Pat’ est de retour ! Un vrai aimant pour trouver des yeux de Sainte-Lucie sur la plage ce Pat’. Mimie entame un gommage digne des meilleurs hammam en mode 100% naturel : de l’eau et du sable à gros grains !
  • 18h : Coucher de soleil dans la mer (enfin pas vraiment, il semble se coucher avant de l’atteindre… enfin bref, un problème métaphysique non résolu, un de plus donc !).
  • 18h30 : Les moustiques contre-attaquent…
  • 19h : Dîner aux chandelles sur la terrasse !
  • 22h : Le monde est refait… On peut aller se coucher tranquilles 🙂 !

Quoi faire dans ce petit coin de paradis (à part aller à la plage bien sûr…) ?

Waves Beach Resort plage

Bon…on ne va pas vous mentir, ce n’est pas THE PLACE TO BE pour multiplier les activités ! Et on peut comprendre que le concept plage, plage, plage et encore plage, vous épuise un peu à la longue… Mais bon en cherchant un peu, on en a trouvé quelques unes !

  • Faire le tour des plages environnantes. À 5 minutes à pied, vous avez une série de deux grandes plages de sable fin, moins charmantes que notre enclave, mais depuis lesquelles vous pouvez nager ! La première « Thottada Beach » a la particularité d’avoir des « mini-backwaters » (des canaux en fait !) juste derrière son banc de sable, et la seconde et joliment entourée de roches et de palmiers.
  • Faîtes-vous bichonner au centre ayurvédique « Swasthya Ayurveda » ! Comptez 1300 ₹ (19€) pour 1h de massage et 1500 ₹ (21€) pour un massage aux huiles essentielles de bois de Santal ou encore 700 ₹ (10 €) pour une séance de 30mn de réflexologie. Un bain de vapeur ayurvédique (même que le hammam mais avec la tête à l’extérieur !) de 20 minutes est offert pour tout massage d’1h. Vous pouvez également consulter un médecin ayurvédique avant votre massage (compris dans le prix) afin de vérifier si vous avez des besoins spécifiques en termes de soins. L’idée est bonne mais dans la pratique, cette jeune femme ne nous a pas convaincus du tout. Les massages étaient super pros, à la fois relaxants et énergisants et le combo massage + réflexologie + bain de vapeur = une TUERIE ! De quoi vous détendre n’importe quel hystérique ! C’est à 2km du Waves Beach Resort et comptez 150 ₹ (2 €) l’aller-retour (oui, ils se gavent sur les prix ici, vu qu’il n’y a personne !).
  • Visiter Kannur (non c’est une blague !) ! La ville se situe à 8km du Resort, elle n’est pas d’un attrait incroyable mais elle a le mérite d’avoir un vrai supermarché/mini centre commercial ainsi qu’un hôtel, le Sky Palace, où l’on peut aller acheter des bières ou une bouteille de vin (entre 800₹/11€ et 1250 ₹/18€) directement à leur bar afin de compléter le tableau idyllique coucher de soleil/apéro sur la plage ! Il y a également un fort à aller visiter dans le coin mais nous n’y sommes pas allés (trauma du Rajasthan oblige !).
  • Aller faire du tuktuk sur la plage ! Nous n’y sommes pas allés non plus mais deux filles de la guesthouse l’ont tenté. Pour 500 ₹ (7€) et pendant environ 2h, votre tuktuk vous amène sur une plage où il est possible de conduire sur le sable. Si vous lui demandez, il y a fort à parier qu’il vous laissera essayer la tuktuk attitude ! À vous la plage !

Et enfin, histoire de véritablement se plonger dans la culture kéralaise…

  • TheyyamAssister à un theyyam ! Il s’agit d’un rituel religieux visant à célébrer la fin des récoltes. Très répandu dans le Nord du Kerala, chaque temple organise un theyyam entre les mois de Novembre et d’Avril. Tambours, costumes, peintures sur le visage et transes visent à rendre hommage aux dieux et à bénir les fidèles. Nous avons assisté à un theyyam dès notre deuxième jour profitant d’un mouvement de groupe ! Étonnante expérience ! Difficile d’en penser quoi que ce soit tant tous ces rituels et ce folklore paraissent loin de nos coutumes et difficiles à cerner sans explication. Pour ajouter à notre incompréhension culturelle, s’installent autour du temple des marchands de glaces, une pêche aux canards rendant tout cela encore plus étonnant tant on ne savait plus si l’on était à la kermesse de l’école ou à un rituel religieux ! En effet, aucun moment solennel n’est posé, les enfants courent et jouent partout même pendant les danses rituelles et tout le monde va et vient entre les stands et le temple sans attention particulière pour la transe en cours ! On n’a donc pas été transportés par cette expérience mais cela vaut la peine d’aller vous faire votre propre opinion ! Aller-retour en tuktuk (attente comprise) : 800 ₹ (11€).

Le bilan ?

Waves Beach Resort

Seule petite ombre à ce tableau idyllique, les prix des tuktuks sont juste exorbitants dans ce petit bout du monde. Je ne sais pas si Seema et Arun en sont la cause ou tout simplement le manque de concurrence comparé à celle existante dans les villes !

On a donc vécu au rythme des vagues pendant 8 jours, rencontré deux super voyageuses, Elise et Hannah, avec qui on a refait le monde sur la plage ou autour d’un bon dîner kéralais. De belles personnes avec qui on a pu partager un verre de vin rouge sur la plage qui n’a jamais semblé aussi fort (et ce sont des Bordelais qui parlent !) qu’après un mois à siroter exclusivement des jus de mangue !

En résumé, merci Arun et Seema d’avoir construit un endroit aussi beau et merci Elise et Hannah pour votre ouverture d’esprit et vos super bonnes idées sur l’éducation ! Si on devait revenir en Inde, il y a fort à parier que l’on reviendrait sans hésiter au Waves Beach Resort !

C’est donc plus détendu que jamais que nous repartons en train vers Fort Kochi dont nous n’avons entendu que du bien ! Le retour à la vie normale, c’est maintenant mais on se délecte encore un peu avec la vidéo ! 🙂

Mots clés qui ont permis de trouver cet article :

  • plage inde sud mangalore Kannur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge