Udaipur : « Se la jouer James Bond dans la White City »

Udaipur Rajasthan Inde Inde du Nord Lac Pichola Taj Lake Palace James Bond

JOUR 1 : Udaipur, arrivée dans la Ville Blanche…

Surnommée la « Venise Indienne », Udaipur a tout pour plaire… ou presque ! 🙂

Arrivés par le train depuis Jaipur en 7h (bon, plus un retard de 3h une fois n’est pas coutume, mais ça on ne le précise plus… on a dit Indian Time !) et gentiment accueillis par le tuktuk de la guesthouse que nous avions réservée (Ça c’est un énorme « + » des hôtels en Inde, certains vous envoient un « pick-up » gracieusement lors de votre arrivée ! N’hésitez pas à le demander par téléphone !), Udaipur nous marque par plusieurs choses :

  • Sa propreté comparée à Delhi, Agra ou Jaipur et ses routes (des vraies routes en goudron, sans trous!)
  • Ses eaux et ses berges propres (enfin propres… plus propres qu’ailleurs quoi !)
  • Son agréable centre-ville qui se parcourt facilement à pied (et ça, ça change la vie ! Pas trop de tuktuk, plus de bargaining incessant à la moindre sortie ! Bref, le rêve !)
  • Son cadre romantique… Lac, collines, palaces… What else ?

Nous atterrissons donc au « Kumbha Palace », petite guesthouse en contrebas du City Palace avec une agréable terrasse en hauteur,  sur la berge Ouest de la ville (sur laquelle se situe l’artère principale avec les magasins menant au City Palace).
La berge Est nous est apparue encore « plus calme » mais plus concentrée en touristes donc avec une ambiance assez lourde selon nous (rabatteurs prêts à vous vendre leurs mères, bonjour !!). Dès notre arrivée à Udaipur, on découvre la joie de se rendre à l’autre bout de la ville en 15 minutes à pied !

Udaipur Rajasthan Inde Inde du Nord City Palace

Affamés suite à notre voyage, on se rend au restaurant « Millets of Mewar » recommandé comme un des meilleurs restaurants d’Udaipur selon le Lonely Planet avec ses plats bio improbables ! Il faut bien dire que l’on succombe assez vite au charme d’Udaipur entre le City Palace illuminé sur sa colline et le mythique Taj Lake Palace trônant comme un bijou intouchable sur le Lac Pichola.

Mais bon, ça, c’était avant le drame du resto ! Oui c’est bio, oui la vue est belle, oui c’est loin d’être mauvais mais Pat’ et son sens aigu du travail bien fait (« Non mais sinon tu ne fais pas ce métier si tu ne sais pas prendre une commande correctement ! ») nous pète une durite lorsque sur 4 plats commandés il en manquera deux, jusqu’à ce qu’on finisse par comprendre que non, tout espoir étant anéanti, ils nous ont bel et bien oubliés… (Mais comment c’est possible, on est tout seul dans le resto ??!!!)… Et que oui, ils osent sans complexe t’apporter l’entrée en lieu et en place de ton dessert manquant… Bon on l’a déjà dit, les Indiens sont adorables mais ne semblent pas être dotés d’un sens aigu de la rapidité, de l’efficacité ou du détail dans la restauration ! 🙂

Du coup, dans un restaurant, mieux vaut arriver :

  • Avant d’avoir faim !
  • Équipés pour s’occuper pendant l’attente des plats (Votre guide de voyage ne sera plus utile lorsque vous relirez la partie sur le Rajasthan pour la dixième fois !)
  • Sans timing précis pour la suite de votre journée… Bon après tout, je vous l’accorde, on est en vacances !

Sur cette expérience ratée de resto (et il faut bien accorder à l’Inde qu’en six semaines de voyage, elles ne se comptent même pas sur les doigts d’une main !), on rentre à l’hôtel prêt à découvrir Udaipur dès le lendemain !

JOUR 2 : La ville royale

Nous commençons cette belle journée ensoleillée (en même temps, on n’a pas vu la pluie depuis 2 mois…) par la visite du monument le plus connu et majestueux d’Udaipur : le City Palace !

Udaipur Rajasthan Inde Inde du Nord City Palace

  • QUOI : City Palace, rien de moins que le plus grand palais du Rajasthan.
  •  : Bord du Lac en plein centre… Tu ne peux pas le rater !
  • TEMPS : 2/3 heures
  • COMBIEN : 30 ₹ pour l’enceinte du palais, 150 ₹ pour le Musée, 250 ₹ pour l’appareil photo, 650 ₹ pour la balade en bateau au crépuscule !

Une journée touriste qui revient cher pour l’Inde… Les rois ne sont pas nés de la dernière pluie.

Mais il faut bien accorder à ce palais, actuelle résidence du Maharadja d’Udaipur, et à son musée qu’ils valent le détour ! Le cadre est splendide avec cette vue sur le lac depuis les appartements et la balade en bateau dans cette ville romantique est grandiose ! Bon, sauf que vous ne ressemblerez pas à Rose et Jack sur le pont de Titanic (ou alors à quelques heures du naufrage…) mais plus aux Bidochons découvrant le bassin d’Arcachon en plein été vêtus de votre magnifique gilet de sauvetage orange ! Mais ce n’est qu’un détail…

Udaipur Rajasthan Inde Inde du Nord Lac PicholaLa balade comprend un tour sur les berges d’Udaipur afin d’admirer la ville d’un point de vue différent et une vue plus proche du Taj Lake Palace, qui n’est accessible que pour les résidents de l’hôtel (bon comptez à peu près 45 000 ₹ pour la chambre standard si vraiment vous ne pouvez pas résister…) et qui a servi de lieu de tournage au film de la série James Bond « Octopussy » ! Quel dommage de ne pas pouvoir se la jouer british en allant y prendre un verre !

On continue la balade avec un arrêt sur l’île Jagmandir transformée en hôtel avec des jardins magnifiques depuis lesquels j’ai pu goûter une superbe boisson à la mangue verte (non là je rigole, encore une fois j’ai voulu innover avec des boissons originales mais c’était vraiment pas bon !) et où Pat’ a pu (ENFIN!!!) trouver un sandwich au… JAMBON!! (OK c’est pas du foie gras mais c’est mieux que rien et puis à l’approche de Noël, les envies se font ressentir alors on fait avec ce que l’on a !!). En parlant de Noël, l’hôtel avait fait un sapin ! Quel bonheur de retrouver un petit peu d’habitude occidentale sachant que dans une semaine c’est le 25 décembre et qu’ici avec nos 25 degrés et notre sentiment d’être au printemps, on est bien loin d’attendre le Père Noël et de se préparer à avoir une crise de foie suite à la bûche et à la dinde de Mamie !

Udaipur Rajasthan Inde Inde du Nord Lac Pichola Ile Jagmandir

En rentrant, et après avoir mitraillé le coucher de soleil sur le Lac sous toutes ses coutures (Monsieur Panorama alias Pat’ a encore sévi !), on prend un verre (mais qu’est-ce qu’on boit !) dans l’enceinte du City Palace, au Sunset Terrace, admirablement bien situé pour observer le Lake Palace qui devient magnifique à la nuit tombée, toutes lumières allumées et torches flamboyantes sur le toit terrasse. Et là, c’est Pat’ qui fait un choix de boisson douteux…

Après le sandwich au jambon, il se dit que rien ne peut stopper ses envies culinaires bordelaises et tente un verre de vin rouge ! Le vin du jour, un vin indien !  Why not me direz-vous ? Oui, lui aussi se l’est dit mais l’a regretté lorsqu’il s’est aperçu que son vin avait un arrière goût… salé !

Sur cela, on « savoure » ce moment même si ce côté un peu jet-set et ces prix démesurés (une bouteille d’eau vendue 150 ₹ au lieu de 15, oui, oui, oui !!!), certes abordables pour des occidentaux, restent tout simplement outrageusement inexplicables pour des locaux, enrichissent une dynastie royale déjà bien choyée et ne font que mettre encore plus en lumière les inégalités déjà existantes… Tout cela nous pousse à nous dire que 3 jours à Udaipur seront bien assez pour jouer les maharadjas…

JOUR 3 : La caverne d’Ali Baba !

Udaipur Rajasthan Inde Inde du Nord City Palace

En cette troisième journée sur Udaipur, et profitant d’un bureau de poste minuscule et donc compréhensible, on décide de s’atteler à l’excitante aventure d’envoyer pleins de cadeaux pour tous ceux qu’on aime ! Malgré la distance, la fièvre acheteuse de Noël nous touche, on n’y peut rien… Notre corps nous pousse à dépenser, c’est comme ça !! C’est vraiment puissant le capitalisme ! 🙂

On avait déjà bien commencé nos achats compulsifs à Jaipur mais une idée en poussant une autre, on se créé vite des envies pour les autres… Vraiment très très puissant le capitalisme… Et c’est parti pour 7 heures de « How much for this ? », « Oh no,no,no this is tourist price ! »… À faire chaque magasin, comparant chaque article que tous les voisins vendent et à faire le jeu du « ah, je l’ai trouvé à 200 ₹ à côté, donc c’est quoi ton meilleur prix ? ».

On déambule entre les toiles « faites main » (vous verrez vous aussi vous aurez des doutes sur tout et une confiance proche de zéro envers un vendeur dès votre arrivée en Inde !), les odeurs de carnet de cuir qui vous font voyager (oui messieurs, dames, ceci est du vrai cuir de chameau ! Mon œil oui! Il sent la chèvre ton cuir de chameau !), les lampes dignes des maharadjas, les tampons encreurs et autres fantaisies so « Made in India » (bon sans doute Made in China je vous l’accorde mais ça fait tellement meilleur genre dans le récit !).
Le marchandage opère à mesure que vous n’êtes ni pressés ni prêts à tout pour acheter l’article en question (ne vous jetez pas dessus comme sur cette magnifique robe que vous avez vu à -50% pendant les soldes !). Quand vous êtes prêts à lâcher, c’est là que vous gagnez ! On passe donc notre journée entière à parfaire notre éducation au commerce (on serait à deux doigts d’une rechute pour un master à HEC !).

Udaipur Rajasthan Inde Inde du Nord EléphantEntre deux vendeurs prêts à nous vendre leurs mères et leurs cousines, on s’échappe pour visiter le Bagore Ki Haveli, une courte visite d’une heure dans cette ancienne maison royale. Pas de quoi péter trois pattes à un canard mais on ne peut pas dire qu’on ait été embêtés par les touristes et puis on a quand même vu le plus grand turban au monde !

Après le turban, place aux voitures de luxe du maharadja en direct du Vintage & Classic Cars Collection Museum. Petit musée avec une dizaine de voitures, sympa si vous êtes un amateur de belles Rolls-Royce… Ah, on peut dire qu’il est bien dans sa vie, Monsieur le maharadja ! Il y a même la voiture de James Bond dans « Octopussy » ! 🙂

Négociations menées d’une main de fer dans un gant de velours (Margaret si tu m’entends !) et cadeaux enfin achetés, nous nous lançons dans la tentative d’envoyer notre premier colis postal en direction de Home Sweet Home !! Pour cela, rien de plus facile… Il vous suffit de trouver un carton (même des morceaux de carton ça marche !), d’empaqueter tous vos objets et de trouver un magasin qui fait du « parcel packing », comprendre l’emballage de votre carton dans un tissu blanc cousu puis scellé aux normes de l’India Post ! La plupart des magasins aux abords de la Poste le proposent monnayant 100 à 300 ₹ (à négocier of course ! et ne vous embêtez pas à leur acheter un carton, demandez-en un gracieusement à un restaurant ou à votre hôtel, il y en a toujours un qui traîne !). Direction la Poste, colis emballé, scellé et prêt pour l’envoi !
Pensez à amener une copie de votre passeport pour n’importe quel envoi postal de colis ainsi que l’adresse de l’hôtel dans lequel vous séjournez puisqu’il vous faudra l’adresse du destinataire au recto et celle de l’expéditeur au verso ! À titre indicatif, l’envoi d’un colis de 10kg pour la France, nous a coûté environ 3 000 ₹ et Maman Coco l’a reçu intact en 10 jours (loin des 3 semaines annoncées et ça c’est beau!!!) !

Nos derniers instants udaipuriens (bon celle-là on la tente ! Ça ferait trop réplique de James Bond non ?), nous les passons à la terrasse de l’Ambrai Restaurant, soi-disant (et c’est loin d’être faux on vous le jure !) le meilleur restaurant d’Udaipur (et aussi le plus cher !), donnant sur le fleuve, face au City Palace illuminé… Grandiose… « Our Name is Bond, James Bond »… On vous l’avait dit, c’est le moment de se la jouer espion anglais à Udaipur…

Envie de suivre notre aventure de futurs 007 en vidéo ? C’est par ici !

Udaipur Rajasthan Inde Inde du Nord City Palace

Mots clés qui ont permis de trouver cet article :

  • City Palace d’Udaipur

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge